Rechercher

Rencontrez le "consommateur 2021 '' et préparez-vous pour le monde après la pandémie

Mis à jour : mars 4

Après des années de croissance, la consommation hors domicile a presque disparu et beaucoup ont cessé d'aller dans les magasins. Comment assistez-vous à ces changements?



La pandémie change la façon dont les consommateurs se comportent dans tous les aspects de leur vie. En se réfugiant chez eux, ils ont adopté de nouveaux services numériques à un rythme vertigineux. Outre les préoccupations croissantes en matière de santé et d'hygiène, la récession économique et la baisse de la consommation qui en résulte, le changement dans la vie des gens est stupéfiant..


1. À la maison

Pendant l'emprisonnement, la maison est devenue un multi-univers. C'est là que se déroulent diverses activités telles que travailler, manger, jouer et se connecter avec la famille et les amis. Malgré le fait que la consommation générale diminue, la part allouée aux catégories à domicile augmente. Au cours des mois d'isolement social, l'intention nette des consommateurs de participer à diverses activités à la maison change, augmentant la cuisine de 54%, les divertissements à domicile de 30% à 40% et les divertissements à domicile de 22%. Les changements sont similaires partout dans le monde.


2. Shopping

En général, la consommation diminuera. Une baisse de 17% de la consommation privée est attendue en moyenne mondiale au cours des deux prochaines années, avec un retour aux niveaux d'avant la crise uniquement pour 2023-24. Les achats changent dans toutes les catégories. Une syntaxe est plus de produits basiques et moins de luxe: «moins de cosmétiques et plus de farine». Une forte préférence pour les marques A mondiales a été détectée. Après des années de croissance, la consommation hors domicile a presque disparu et beaucoup ont cessé d'aller dans les magasins. Sur de nombreux marchés, l'essor du e-commerce équivaut à plusieurs années de croissance en quelques mois seulement.



3. Travail

Pour de nombreux travailleurs, le bureau se trouve désormais dans le salon. Pour ceux qui peuvent encore travailler pendant la pandémie, le travail est en grande partie distant et numérique, avec une forte augmentation de l'utilisation des outils de collaboration numérique. La base d'utilisateurs quotidienne de Zoom est passée de 10 millions de personnes à 200 millions en trois mois, et les clients payant des outils de communication d'équipe comme Slack, par exemple, ont doublé. Le taux de chômage est élevé dans le monde.


4. Santé et bien-être

La santé publique et l'incertitude quant à la durée de la pandémie sont devenues les principales préoccupations des consommateurs pendant le verrouillage, 68% se disant très préoccupés. Ici aussi, le numérique joue un rôle plus important alors que l'utilisation de la pharmacie électronique et de la médecine électronique s'accélère. Parmi les consommateurs qui ont dû annuler des rendez-vous médicaux pendant le verrouillage, 44% ont accédé aux options de télésanté et les recherches en ligne pour la télémédecine ont été multipliées par neuf.


5. Éducation et apprentissage

L'apprentissage et l'étude sont devenus virtuels. L'adoption de nouveaux outils a été encouragée. La base d'utilisateurs des services d'apprentissage à distance a augmenté de 120%. Le glissement de l'apprentissage de l'extérieur vers l'intérieur a brouillé les frontières entre l'apprentissage et les loisirs.


6. Divertissement

Les consommateurs dépensent moins d'argent pour leurs divertissements alors que la tendance vers les options numériques s'accélère. Les téléchargements d'applications de jeux ont augmenté de plus de 30%, tandis que 45% des consommateurs déclarent utiliser davantage de services de streaming en ligne à domicile. Les activités populaires hors du domicile tentent de s'adapter à cette nouvelle réalité, et la Nascar et la NBA lancent des offres de produits en ligne tandis que des centres culturels comme le J.Paul Getty Museum créent des visites virtuelles et des performances en streaming comme celle du Metropolitan Opera.




7. Voyages et mobilité

Les consommateurs restent en masse chez eux. Le tourisme se déroule presque entièrement sur terre. Le transport aérien est globalement en baisse de 90%. Dans le même temps, il y a une préférence émergente pour éviter les transports en commun et les plaques tournantes de transport en commun à haute densité, ce qui réduit la demande des consommateurs en déplacement. Alors que les voyages internationaux pourraient mettre des années à se remettre aux niveaux de l'offre et de la demande d'avant la crise, les voyages intérieurs pourraient augmenter beaucoup plus tôt lorsque les consommateurs commencent leurs vacances d'été.


8. Communication et information

En général, la consommation de médias augmente sur presque tous les canaux. 43% des consommateurs regardent plus la télévision, 40% utilisent plus de réseaux sociaux et 28% écoutent plus de radio. Le lecteur de nouvelles en ligne a augmenté de 39%. Qu'est-ce que ne pas gagner? La presse écrite, où la baisse continue ralentit avec une baisse de 33% du lectorat.



Dans la nouvelle normalité, rien n'est uniforme

Alors qu'un nouveau monde numérique est généralement annoncé, le rythme auquel nous arrivons à la normale suivante et les itinéraires que nous empruntons pour y arriver ne seront pas uniformes. Les changements de comportement vont probablement se poursuivre pendant les six à 24 prochains mois, avec des démarrages, des arrêts et des redémarrages fréquents.


Le fait que les nouveaux comportements disparaissent ou durent dans la prochaine normalité dépendra d'une série de facteurs, parmi lesquels les expériences du consommateur, du pays, du segment de consommateurs et des valeurs se démarquent.


A) Expérience consommateur. L'attrait et la satisfaction des comportements des consommateurs qu'ils déplacent détermineront la durée de leur présence sur le marché. Même s'ils deviennent permanents ou non.


B) Pays. Bien que les tendances soient similaires d'un pays à l'autre, leur force varie. En général, nous voyons que quatre archétypes de pays émergent:


Recul temporaire. En Chine, l'impact économique du COVID-19 ne sera probablement qu'un obstacle de plus sur la route, de sorte que les tendances telles que le commerce à la baisse ou la baisse des dépenses discrétionnaires seront moins intenses qu'ailleurs.

Un grand impact. Dans les pays développés comme le Royaume-Uni et les États-Unis, l'impact économique est important. Comme lors de la grande récession de 2008-2009, nous prévoyons voir d'importantes réductions à long terme des dépenses de consommation discrétionnaire et un nombre important d'opérations seront réduits.

Gros choc, moins d'adoption numérique. Dans les pays développés d'Europe continentale, comme la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne, l'impact économique sera aussi important qu'au Royaume-Uni et aux États-Unis, entraînant une baisse des dépenses discrétionnaires. En outre, les pays dont les entreprises dépendent des revenus du tourisme étranger, comme les magasins de haute couture à Paris ou à Rome, souffriront de manière disproportionnée.

Accélération numérique. L'impact sur les marchés en développement tels que l'Inde et le Brésil est moins clair et dépendra en grande partie de la manière dont ces pays géreront la crise dans les mois à venir. Cependant, le COVID-19 est très susceptible d'accélérer la tendance vers le numérique, bien qu'à partir d'une base faible.

C) Segment de consommation. Les consommateurs en général adoptent de nouveaux comportements, mais il existe des statuts socio-économiques importants et des différences des générations


D) Valeurs. Les comportements motivés par des valeurs personnelles, telles que la durabilité ou un désir d'interaction personnelle, peuvent varier dans leurs taux d'adoption à long terme entre les pays et les régions, en fonction de l'infrastructure locale et d'autres conditions.


Source: Entrepreneurs


22 vues0 commentaire
RESTEZ CONNECTÉ
  • CEQ INSTAGRAM
  • CEQ FACEBOOK

3030 Boul. Curé Labelle, suite 300, Laval QC, H7T 0H9 |  info@clubentrepreneursquebec.com  |  Tel. 514-990-1305

© 2020 Tout les droits réservés par Club Entrepreneurs Québec. Crée par CEQ